Pardon? Qu’est-ce que Ned Stark a dit exactement?

Dans «Game of Thrones», chaque personnage parle avec un accent britannique différent. Et pour cause.

Les créateurs de la série TV «Game of Thrones» savaient parfaitement ce qu’ils faisaient en remplaçant l’accent General American lisse par l’anglais britannique dans l’adaptation du romain américain. Ce sont les accents britanniques qui leur ont permis de rendre immédiatement identifiables les gentils et les méchants, les amis et les ennemis.

À Kingʼs Landing, les Lannister font partie des privilégiés des Home Counties, les comtés situés autour de Londres. Cela s’entend. Leur Southern Posh (terme familier désignant la Received Pronunciation ou prononciation standard britannique), également appelé Queenʼs English, souligne leur prétention au pouvoir et leurs origines nobles.

Tout le contraire du gentil Samwell Tarly. Il parle le Cockney et on le devine tout de suite: c’est un fruste. Ned Stark et Jon Snow, membres de la Night’s Watch venus du Nord, ont l’accent de Manchester, le Geordie. Pour des oreilles non accoutumées, c’est un vrai défi de suivre les hommes aux habits de fourrure tandis qu’ils fomentent leurs plans sur une grande table en bois pour renverser les méchants du Sud.

Les accents des acteurs n’ont pas dissuadé les fans de regarder la série en version originale. Pendant les premières saisons, certains ont tout de même activé les sous-titres pour ne pas perdre une miette des paroles de Ned et de Jon.

À propos des accents: Apostroph transcrit aussi vos médias audio et vidéo créés en suisse allemand en allemand standard et dans d’autres langues. Les contenus audio et vidéo sont en plein boom. Ils correspondent à l’utilisation actuelle des médias et leur portée est remarquable. La qualité de la transcription, du sous-titrage et de la traduction ne détermine pas seulement la portée d’un contenu, mais aussi son impact. Nos linguistes s’y engagent.

Les Dark Hedges, décor irlandais de «Game of Thrones»