La formation en Afrique – Apostroph apporte son aide sur place

Vous auriez aimé faire des études de journalisme dans votre jeunesse? Sous nos latitudes, le choix d’un métier est a priori étroitement lié aux aspirations personnelles. Et si l’on ne peut pas financer ses études soi-même ou avec l’aide de sa famille, on peut malgré tout atteindre son objectif en obtenant une bourse.

Michelle a 15 ans et veut devenir journaliste. Originaire de la région de Mombasa, au Kenya, elle poursuit inlassablement son projet professionnel. Elle est aidée en cela par l’organisation Aiducation. Pendant quatre ans, Apostroph Group prend en charge les frais d’école secondaire de Michelle.

«La formation est la condition sine qua non pour réaliser ses ambitions professionnelles et permet par ailleurs d’assumer ses responsabilités sociales.» Citation: Matthias Meier – CEO Aiducation International Schweiz.

C’est ce que nous pensons, nous aussi, chez Apostroph!

Les journalistes se caractérisent par une grande capacité d’expression. Mais aussi par des connaissances très étendues et un regard neutre sur des thèmes spécifiques. En tant que prestataire de services linguistiques, il est important à nos yeux de promouvoir la langue et l’échange interculturel. Si nous pouvons offrir notre aide localement, nous le faisons volontiers. D’autant que Conny Zehnder de «Du! Coaching» est allée se faire une opinion pour nous sur place.

Donnons à Michelle une chance d’atteindre son objectif professionnel! La future journaliste a d’ailleurs aussi un objectif de vie à l’esprit, elle qui déclare: «I want to give the people of my community a voice.»