Portrait Apostroph: Tatjana Terzig

Pas évident de garder une vue d’ensemble des choses quand on passe au crible le vaste background professionnel de Tatjana Terzig! Après ses études de philologie russe et de slavistique ainsi qu’en sciences cinématographiques, elle a également décroché un diplôme postgrade en Key Account Management et suivi différentes formations en gestion, conduite et vente, obtenant même un certificat de l’armée suisse en Military Decision Making Methodology. Après avoir occupé divers emplois, dans l’édition notamment, Tatjana Terzig a découvert avec bonheur la branche des services linguistiques et après 20 années de carrière dans ce secteur, elle est aujourd’hui une professionnelle du plus haut niveau.

Chez Apostroph Group, elle met son énorme savoir et sa vaste expérience au service de la conclusion de partenariats stratégiques à long terme ainsi qu’au traitement des appels d’offres, à l’établissement d’offres complexes et au suivi des clients. Elle accorde une attention particulière à l’identification des besoins des clients et, dans ce cadre, ses facultés de communication, la facilité avec laquelle elle noue des contacts et sa curiosité naturelle constituent les conditions idéales pour trouver des solutions individuelles optimales avec le concours des clients. Grande spécialiste de la vente, elle possède une expérience particulièrement étoffée dans le secteur de la banque et de la finance et connaît exactement les exigences propres à chaque département qu’il convient de prendre en compte.

Durant ses loisirs aussi, cette grande lectrice déborde d’énergie. Elle pratique le power training pour garder la forme, la photographie pour s’exprimer et la cuisine pour et avec ses amis et ses proches pour rire, échanger et discuter. D’intelligence artificielle notamment ou de la numérisation croissante. Des sujets qu’elle trouve particulièrement passionnants.

Après les grandes chaleurs de l’été, Tatjana Terzig a repris résolument le collier et est plus que jamais aux taquets. «À l’automne, ma saison préférée, tout semble possible.» Nous la croyons sur parole!